Malheur au premier

Je vis dans la boue, la fange, là où la vie grouille comme un étang infesté.
Des corps à corps désaccordés, des chassés croisés sans trop d'issue, des effluves nauséabondes d'amour putréfié..
Malheur à celui qui aimera en premier
Des femmes pleurent la pureté de leurs amours d'antan,
des hommes, décalottés à coups de dents, perdent leur sang,
des morts vivants continuent à jouer, sans trop y croire, juste pour s'occuper.
Malheur à celui qui aimera en premier

Isabelle Paris

Yao

Yao

Créatif, designer, artiste... J'ai toujours eu du mal à me laisser ranger dans des boîtes qui vous enferment si vite et qui changent beaucoup selon l'intérêt qu'on leurs porte

+