Le broyeur Viking GE 150

Il y a deux ans maintenant j'ai vendu mon motoculteur et je me suis acheté d'occasion le broyeur Vinking GE 150 à quelqu'un qui n'avait plus de jardin. Cela me permet de produire du BRF ou bois raméal fragmenté comme on le voit sur la photo avec les végétaux à recycler. J'en ai eu un bon prix et vu que la marque a pignon sur rue j'y suis allé en confiance.

 

A l'utilisation c'est un bon matériel amateur. Il faut y aller doucement avec les branches un peu épaisses et ne pas couper de bois secs. L'entretien de base est simple. Tourner les couteaux est un peu plus compliqué et demande une heure de travail environ avec un peu de savoir faire parce que le disque de coupe peut être dangereux s'il n'est pas correctement remis en place. Sur ce type de machine il est important que les couteaux coupent parfaitement, il faut donc prévoir de les changer régulièrement.

L'année dernière mon broyeur GE 150 est tombé en panne. Il ne démarrait plus. Je l'ai amené chez un concessionnaire Wiking. Quand j'ai reçu le devis, j'ai vite demandé des prix à d'autres. Et il y avait de grandes différences. C'est l'interrupteur qui était en panne. A priori pas grand chose. Sauf que chez Viking pour changer l'interrupteur il fallait aussi changer toute la caisse support noire en ABS. La marque n'a pas de stock pour les modèles plus anciens de quelques années pas d'une dizaine. Et là on passe d'un interrupteur qui devrait coûter une trentaine d'euros à une intervention à 146 € 70 pour le devis le moins cher obtenu chez les concessionnaires autour de Rennes. 106€ 70 pour l'ensemble interrupteur avec support et 40 € de main d'oeuvre. Le Viking GE 150 c'est un matériel que l'on trouve en neuf à 409 € sur Internet et environ 450 € en concession. Vendre la réparation d'un interrupteur le 1/3 du prix de la machine c'est juste se moquer du monde et de ses clients. J'avais déjà eu d'autres problèmes avec des produits du groupe STHIL, et j'avais déjà trouvé que le prix des pièces détachés était exorbitant. J'évite et je déconseille donc ces marques pour me tourner maintenant vers des produits ayant des conceptions plus solide et plus durables, ainsi que des prix de pièces moins importants. Des outils bien conçus et qui durent, c'est aussi une démarche de respect de l’environnement et de mon portefeuille.

Le broyeur est un outil très important pour un jardin en permaculture. Quand je changerai celui là, J'en achèterai un plus puissant et qui soit plus simple au niveau de l'entretien des organes de coupe. Je vérifiai que la marque me garantisse de trouver les pièces détachées pour au moins dix ans comme pour le matériel que j'utilise pour travailler le bois. Comme c'est un matériel qui sert finalement peu de jours dans l'année, cela vaut le coup de le rentabiliser entre voisin, plutôt que d'en acheter un trop petit pour soit tout seul.

Yao

Yao

Créatif, designer, artiste... J'ai toujours eu du mal à me laisser ranger dans des boîtes qui vous enferment si vite et qui changent beaucoup selon l'intérêt qu'on leurs porte

+