Bio Top

Créatif, designer, artiste...

J'ai toujours eu du mal à me laisser ranger dans des boîtes qui vous enferment si vite et qui changent beaucoup selon l'intérêt qu'on leurs porte.

  • Designer de formation
  • Photographe par passion
  • Peintre par plaisir
  • Juste un humain qui vit simplement

Yaovi est ma signature d'artiste. C'est d'abord le prénom que me donnait Sabin au Dahomay pour me protéger des mauvais sorts du Vaudou.

Il y a quelques années mon univers professionnel n'aurait pas compris que je puisse à la fois diriger une entreprise et développer un sens artistique. Pour un banquier ou certains employés, ce sont deux choses incompatibles. Notre société reste très cloisonnée.

Alors pour me protéger des mauvais sorts d'Internet, j'ai repris le prénom protecteur de mon enfance. 

J'ai toujours dessiné. Cela a été le vrai moyen d'évasion d'une enfance parfois difficile.

J'ai commencé à peindre vers 19 ans et je n'ai jamais arrêté. Je continuerai sans doute jusqu'à la fin de mes jours car c'est un moyen pour moi de catalyser ce que je ne saurais dire. La peinture et les couleurs ont leur language propre qui touchent des parts d'inconscient.

La poésie a toujours été pour moi le liant de toutes mes démarches créatives. La poésie, c'est une façon plus vive d'observer la vie et le monde.

La photographie, je l'ai d'abord pratiquée adolescent en m'enfermant dans un vieux studio associatif délaissé où je pratiquais à loisir les mercredis. Cela a été magique, même si j'étais souvent freiné par mes modestes moyens. C'était un art coûteux. J'y suis revenu vraiment, comme beaucoup, avec l'arrivée du numérique qui rendait moins coûteux les prises de vues. Du studio d'un ami où j'ai appris le travail de la lumière, j'ai redémarré patiemment en autodidacte, pas à pas. En photo, le plus difficile n'est pas de connaître le matériel mais de savoir rencontrer des guides.

Je travaille maintenant régulièrement pour des éditeurs.

Quelques références en photo:

Serum presse, Editor , Vilo éditions, Les éditions du désastre, Architecture bois et dépendance. Simonin, Autour du Corail

Passeurs de couleurs

"Passeurs de couleurs" est avant tout une démarche d'échange créatif et de création de liens.

Un passeur de couleur c'est l'alterégo du passeur de frontière. Contrebandier des échanges libres loin des échanges à frontières balisées ou monétisées. Loin des échanges convenus et trop stéréotypés que souvent l'on nous impose.

La créativité est avant tout pour moi un état d'esprit qui peut s'appliquer à de nombreux supports. Peu importe finalement si cela devient de la cuisine, de la musique ou une plante au jardin. L'important c'est l'ouverture d'esprit qui permet de s'inventer une vie joyeuse au quotidien et de la partager.

Dans le monde de peur dans lequel nous vivons, il était important pour moi de laisser cet héritage là à mes enfants.

Yao

Yao

Créatif, designer, artiste... J'ai toujours eu du mal à me laisser ranger dans des boîtes qui vous enferment si vite et qui changent beaucoup selon l'intérêt qu'on leurs porte

+